L’homme, La Montagne Et La Mort. Alpinisme Et Philosophie

Por: Pierre-henry Frangne.

Esporte & Sociedade - v.3 - n.7 - 2008

Send to Kindle


Resumo

L’homme, la montagne et la mort. Alpinisme et philosophie Pierre-Henry FRANGNE L’article tente de jeter les fondements d’une philosophie de l’alpinisme en montrant comment ce sport aide, de façon paradigmatique, à penser la constitution éthique de la personne humaine comme rationalité, responsabilité, socialité, autonomie et liberté. Cette constitution se fait fondamentalement dans l’expérience de la finitude c’est-à-dire dans l’effort corporel intense, dans l’engagement au sein d’un milieu hostile, dans le risque toujours présent de la mort. Cette constitution suppose la nécessaire coprésence de trois mouvements conceptuels hérités de la tradition philosophique et qui disent l’essence de l’homme: un être qui s’éprouve et s’initie, un être qui s’épanouit et s’élève, un être qui se dépasse. Mots clés: personne humaine - finitude - liberté

Tags: Nenhuma cadastrada :(

Comentários


:-)





© 1996-2019 Centro Esportivo Virtual - CEV.
O material veiculado neste site poderá ser livremente distribuído para fins não comerciais, segundo os termos da licença da Creative Commons.